Dieudonné au marché d’Evry

Dieudonne valls 1

En campagne pour les législatives face à l’ex-Premier ministre Manuel Valls, le candidat s’est rendu sur le marché d’Evry 

Candidat aux législatives dans la première circonscription de l’Essonne, le polémiste Dieudonné s’est rendu ce mercredi au marché d’Evry, sans prévenir la presse. Notre journaliste, qui était sur place à ce moment-là pour un reportage, a pu lui poser quelques questions sur sa candidature controversée et sa campagne face à Manuel Valls. L’ex-Premier ministre, qui se fait particulièrement discret, alors qu’il a été maire de la ville, est en effet candidat à sa réélection sous la bannière "Majorité présidentielle", mais sans avoir obtenu l’investiture de La République en Marche.

Dieudonné : Manuel Valls a été le responsable de la censure en France, il a été le responsable de la censure artistique mais aussi de la montée du terrorisme, il a accentué la compétition victimaire, il a hiérarchisé les souffrances, il est dit-il "lié de manière éternelle à l’état d’Israël", c’est ce qu’il nous dit, on aimerait qu’il soit lié à la France et aux Français.

Votre candidature dans sa circonscription complique-t-elle sa campagne ?

Ce que je vois c’est que les choses sont en train d’évoluer, les premiers sondages me donnent déjà un certain nombre de voix susceptibles d’arbitrer le débat, tant mieux. Et je suis ouvert à la discussion, que ce soit avec Manuel Valls, que ce soit avec les gens, les insoumis. Il me semble que dans la catégorie des insoumis, dans la famille des insoumis, je peux aussi exister.

Votre suppléant est celui qui a giflé Manuel Valls. Comment qualifiez-vous votre duo ? C’est une provocation ?

C’est un geste d’honneur. Il y a une partie des français qui sont exaspérés, qui n’ont plus besoin d’entendre le discours des politiques, qui n’ont plus confiance. Nolan Lapie, c’est mon suppléant, c’est le "Prince d’Armorique". Il a, par ce soufflet bien inspiré, redonné espoir. Je crois qu’il y a pas mal de gens, qui le soutiennent. On est en tournée dans toute la France, on sera d’ailleurs à Lyon cette semaine, et se sont réunies des personnes qui l’applaudissent à chaque fois puisqu’il fait la première partie du spectacle, et je m’aperçois qu’il a réveillé quelque chose.

Ce n’est pas une provocation ?

La vraie provocation, c’est Manuel Valls qui l’a. Il a provoqué la France, il a provoqué les Français. Macron nous a provoqués par une démonstration incroyable aujourd’hui de la puissance de l’appareil médiatique et financier. C’est à dire qu’ils sont susceptibles de mettre en place qui ils veulent, en un an de fabriquer un candidat. 

"Macron est une démonstration de la puissance de l’appareil médiatique et financier"

La provocation, ce n’est pas l’humoriste. Moi je suis un professionnel de la provocation, c’est mon métier. Mais quand je vous parle là, quand je suis sur un marché et quand je fais des photos avec tout le monde, on s’aperçoit que la provocation elle est du côté de ceux qui ne sont pas en vérité. Et une grande partie des médias qui me montrent comme un homme qui n’est pas fréquentable, aujourd’hui suivez moi et vous allez voir je fais des photos avec tout le monde, tout le monde a envie de me soutenir… Pourquoi ? C’est parce qu’il y a une vraie différence entre la réalité qu’on observe sur le terrain et celle qu’on observe dans les médias. 

Au-delà des photos, qu’est-ce que vous proposez ? Parce que faire des selfies ce n’est peut-être pas forcément faire une proposition quand on veut être député, représenter la Nation et peut-être un territoire…

Je crois qu’une bonne partie des gens qui font leur campagne sur les marchés serrent des mains et font des selfies. Pourquoi me reprocher à moi de faire des selfies ? j’en fais un peu plus que les autres parce que je suis plus populaire que les autres. Si je suis plus populaire que les autres c’est qu’il semblerait que dans mon style, dans ma façon de parler, je leur parle plus.

Mais vos propositions ? 

(…) Sur les projets, je pense à la justice. J’ai été confronté pendant 5 ans, avec 140 procédures, à l’appareil judiciaire. Il faut redonner un sens à ce mot de justice, il faut restaurer la justice. L’une des premières propositions c’est de mettre des caméras dans les tribunaux pour que les décisions de justice qui sont rendues au nom du peuple de France, eh bien chaque Français puisse comprendre et écouter les débats. Ce serait très instructif et à mon avis.

 

Dieudonné a également indiqué vouloir se présenter à la présidentielle au Cameroun. "Je suis sur le départ, ici, puisque je serai aussi candidat très prochainement à l’élection présidentielle du Cameroun. Et je pense qu’il faut instaurer un nouveau rapport de force entre la France et ses anciennes colonies. Je pense qu’il faut créer un ministère des Affaires africaines, parce que ce ne sont pas des Affaires étrangères, aujourd’hui l’Afrique dépend du ministère des Affaires étrangères et tout le commerce qui s’y fait."

"Le Cameroun continue d’être pillé par les grandes entreprises françaises"

Il précise : "Moi je suis originaire d’un pays le Cameroun où le salaire moyen est de 100 euros par mois, et ce pays continue d’être pillé par les grandes entreprises françaises. Donc il faut qu’on prenne ensemble le chemin du respect réciproque, il faut qu’on s’inscrive sur ce chemin, il faut que  la France prenne conscience que son histoire est riche et, ce pays extraordinaire qu’est la France et le peuple extraordinaire qu’est le peuple français, doit trouver maintenant un lien d’humanité, un lien de respect avec le peuple africain."

Et je crois qu’il y a aussi beaucoup de gens qui sont venus ici pour des raisons économiques et qui sont prêts à repartir. Je pense qu’il faut favoriser cela, parce que ce sont des gens qui seront plus heureux, il y a des gens qui ne s’intégreront pas ici en France, il faut les aider. et les aider ce n’est pas leur donner de l’argent, c’est simplement permettre un échange plus équitable avec ces pays."

candidat Dieudonné Manuel Valls législatives Evry francis lalanne porté plainte candidat aux législatives

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau