Elle camoufle la dépouille de son mari sous son lit pendant 18 ans

Royaume uni

Au pays de Galles (Royaume-Uni), la police doit faire face à ce qu'elle qualifie de "meurtre parfait". Récemment décédée d'un cancer, Leigh Ann Sabine a réussi à cacher le meurtre de son mari pendant près de deux décennies en camouflant la dépouille de la victime sous son lit.

Les forces de l'ordre britannique n'hésitent pas à évoquer un "crime parfait". Et pour cause : pendant 18 ans, Leigh Ann Sabine a réussi à camoufler aux yeux de tous le meurtre de son mari. Pire encore, malgré la récente découverte du corps, celle-ci ne sera jamais jugée pour ses actes puisque décédée en octobre dernier des suites d'un cancer. 

Toujours est-il que pendant près de deux décennies, Leigh Ann Sabine a caché le corps de son mari John dans son appartemment, sous le lit, enveloppé sous vide dans du plastique. C'est grâce aux traces ADN que les enquêteurs réussiront à déterminer la date à laquelle la victime est décédée : 1997. Déplacée récemment, la dépouille a finalement été découverte par les enquêteurs après la mort de la femme de 74 ans, dans le jardin de cette dernière, dans un état de conservation presque parfait. Mais une question demeure : comment un tel scénario est-il possible ?

Tué de sang froid 

Pour le comprendre, il faut se pencher sur l'histoire du couple et plus particulièrement sur la personnalité de Leigh Ann Sabine mise en lumière par le Daily Mail. Après plusieurs années en Nouvelle-Zélande, le couple s'installe au pays de Galles (Royaume-Uni). En 1997, John disparaît purement et simplement de la circulation. Le couple n'entretenant plus de contacts avec leurs enfants restés en Nouvelle-Zélande et John ne nourrissant que peu d'attrait pour les relations sociales, sa disparition passe inaperçue. Pour camoufler son meurtre et mettre ainsi toutes les chances de son côté, la femme met alors au point un mensonge : elle se présente comme une ancienne star de cabaret ayant connue son heure de gloire en Australie avant de revenir vivre, seule, dans son pays natal après avoir épousé un millionnaire qu'elle n'a pas hésité à quitter, le qualifiant de "bâtard" auprès de ses proches.

Manipulatrice

Aussi fou que cela puisse paraître, la pilule passe. Décrite comme gentille et excentrique, Leigh Ann Sabine parvient à convaincre ses proches, dissimulant ainsi l'horrible vérité de la même manière qu'elle dissimule, sous son lit, le corps de son mari. Ce dernier, vétéran de la Navy, n'avait rien d'un millionnaire. Manipulatrice, la meurtrière présumée n'hésite néanmoins pas à mêler vérité et mensonge. Celle-ci a en effet bien essayé de percer dans le milieu du cabaret, mais sans jamais y parvenir.

Interrogé, l'un des enfants de John dira : "Mon père était un homme bien, au coeur tendre, mais elle était une manipulatrice. Je ne pourrais jamais lui pardonner pour ce qu'il a fait, mais je continue de penser qu'il était manipulé et qu'il est tombé amoureux d'une femme maléfique. Son plus grand crime".

Une enfance chaotique 

Après sa mort et après la découverte du corps de la victime - qui présente de sérieuses traces de violences au niveau du crâne - les enquêteurs plongent dans le passé de Leigh Ann Sabine pour tenter de percer le mystère. Cette voisine en apparence parfaite cache un douloureux passé où s'entremêlent une enfance chaotique sur fond d'abandon maternel. Son ancien employeur, lui, décrit une femme "perturbée, mythomane et lunatique".

police royaume uni camoufle la dépouille son mari sous son lit 18 ans meurtre parfait décédée d'un cancer tuer de sans froid

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau