Jean-Marc Morandini mis en examen pour corruption de mineurs

Jean marc morandini fait une declaration a la presse

Après 48 heures de garde à vue, l'animateur Jean-Marc Morandini a été mis en examen ce vendredi pour corruption de mineurs, et placé sous contrôle judiciaire. 

En pleine tourmente depuis cet été, Jean-Marc Morandini a été présenté ce vendredi à un juge d'instruction. Selon les informations de BFMTV, l'animateur vedette a été mis en examen dans le cadre de l'enquête le visant sur des soupçons de corruption de mineurs, et placé sous contrôle judiciaire.

L'animateur de 51 ans, l'un des piliers d'Europe 1 et aussi figure de NRJ12, avait été déféré dans la matinée ce vendredi au palais de justice de Paris, au terme de 48 heures de garde à vue face aux policiers de la Brigade de protection des mineurs, saisis depuis fin juillet.

Le parquet de Paris avait ensuite ouvert une information judiciaire des chefs de "corruption de mineur" et de "corruption de mineur aggravée" par l'utilisation d'un moyen de communication électronique. Jean-Marc Morandini a bien été mis en examen de ces deux chefs et placé sous contrôle judiciaire.

Deux plaintes de jeunes majeurs

Jean-Marc Morandini est par ailleurs au centre d'une autre affaire, accusé de"harcèlement sexuel" dans le cadre de l'enquête sur les castings controversés pour sa websérie Les Faucons, révélés par le magazine Les Inrockuptibles cet été.

L'enquête pour corruption de mineurs s'appuie sur deux plaintes déposées en juillet et septembre par deux jeunes hommes, qui étaient mineurs à l'époque des faits qu'ils dénoncent. Les accusations - anciennes - ont resurgi après la diffusion de l'enquête des Inrocks, les 13 et 20 juillet, poussant les deux jeunes majeurs à saisir la justice.

Dans la première plainte, un jeune homme âgé de 18 ans aujourd'hui affirme que ce dernier lui a fait des propositions sexuelles dans des échanges SMS, en 2012-2013, selon une source proche de l'enquête.

Morandini dénonce une "manipulation"

Selon cette source, le second plaignant, âgé de 23 ans, raconte avoir été contacté en 2009 par la société de production de Morandini via un site de casting pour un projet de remake du film Ken Park du réalisateur américain Larry Clark, qui racontait la vie d'adolescents aux Etats-Unis entre ennui, sexe et violence. Le jeune homme explique avoir été convié, seul, au domicile de l'animateur où ce dernier l'aurait invité à poser nu pour une séance de photos.

Confronté jeudi à ses accusateurs, l'animateur a contesté les faits reprochés, selon une source proche de l'enquête. "Il reconnaît qu'il a pu avoir des échanges mais il ne leur reconnaît pas un caractère délictuel", avait indiqué jeudi soir son avocat, Me Patrick Klugman.

L'animateur a quitté - provisoirement - à la rentrée l'antenne d'Europe 1, "d'un commun accord" avec son employeur.

contrôle judiciaire corruption de mineurs crime Jean-Marc Morandini vedette animateur NRJ12 Europe 1 sous contrôle judiciaire

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire