L'Etat va payer les frais d'avocat de Salah Abdeslam

Salah

Salah Abdeslam sera défendu par Frank Berton, un ténor du barreau de Lille. Et c’est l’Etat français qui payera pour la défense du terroriste présumé via l’aide juridictionnelle.

Il a beau être accusé d'avoir participé aux pires attentats perpétrés sur le sol français, l'Etat va devoir assurer le paiement de la défense de Salah Abdeslam par le dispositif de l'aide juridictionnelle. Mis en place en 1972, le mécanisme est soumis à deux conditions: être Français, citoyen d’un Etat membre de l’UE ou étranger en situation régulière. C'est le cas de Salah Abdeslam, né à Bruxelles mais qui possède la nationalité française. 

Autre impératif: percevoir moins de 1.000 euros de revenus mensuels pour une couverture totale et pour une couverture partielle des honoraires ne pas dépasser plus de 1.500 euros. Une fois l'aide juridictionnelle accordée, le client a tout loisir de choisir son avocat.

Le droit à une défense indépendamment des charges 

Un effort de solidarité nationale, collecté via les impôts, dont le suspect clef des attaques du 13 novembre, incarcéré depuis mercredi à Fleury-Mérogis, va pouvoir bénéficier. Avocat, huissier, expert, tous les frais de justices et les honoraires seront donc assurés par l'Etat.  

Du côté du pénaliste qui assurera la défense, Frank Berton, Me Elise Arfi, avocate au barreau de Paris précise: "Dans une instruction criminelle, l'avocat percevra l'équivalent de 1.000 euros quelle que soit la durée de l'instruction et quel que soit le nombre de visites en détention qu'il aura à accomplir. Si l'avocat appelle sur le dossier des collaborateurs ou d'autres avocats, ils se partageront l'aide juridictionnelle".  

Et les charges qui pèsent contre le prévenu n'influent en rien son droit à cette aide. Il n'est pas question de dignité mais de démocratie, comme l'a déclaré Frank Berton.

"Nous sommes dans une démocratie et Salah Abdeslam est un homme, il a besoin de dire les choses. La justice se rend quand on comprend les choses, sinon il n'y a pas de sens aux procès, pas d'utilité pour les victimes", avait-il affirmé sur le journal télévisé de France 2.

En revanche son avocat bruxellois Sven Mary n’est pas concerné car il dépend du système judiciaire belge.

2016 Salah Abdeslam Frank Berton aide juridictionnelle

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau