Laura Anzalone 12 ans harcelée sur Facebook se suicide

Laura 12 ans et harcelee sur facebook

Laura, 12 ans, s'est pendue dans sa chambre. Dans une lettre laissée à ses parents, elle explique qu'elle était victime de harcèlement sur les réseaux sociaux.

 

Laura, une adolescente de 12 ans, originaire de Durbuy, a mis fin à ses jours le 3 décembre dernier. La jeune fille "n'a pas supporté une trahison d'amitié, qui l'a amenée à être harcelée sur les réseaux sociaux, notamment, et par messages. Un harcèlement d'une seule personne, qui a abouti à un drame", explique sa mère, à qui la victime a notamment laissé ses codes de profil Facebook. "Laura n’était pas une faible, elle n’était pas une faible du tout. Elle était hyper sensible, très sensible, mais pas du tout fragile", ajoute la maman. Et cette sensibilité aura eu raison de la jeune fille de 12 ans. 


"On a trouvé notre petite fille morte. Mon mari a essayé de faire le massage cardiaque"

Jeudi dernier, elle monte dans sa chambre et se pend avec la ceinture de son peignoir. "On était ensemble, on était tous là et je vous jure que le choc qu’on a eu, parce que c’est ma fille de 16 ans qui l’a découverte dans sa chambre. J’ai dû couper la corde. On a trouvé notre petite fille morte. Mon mari a essayé de faire le massage cardiaque. On a essayé de tout faire pour la réanimer", raconte en larmes la maman de Laura.


"Il suffit d’une manipulation, d’une bête manipulation, d’un petit problème secret"

Parmi ses parents, ses deux sœurs, son frère, aucun n'a rien vu. Selon eux, Laura était une adolescente épanouïe et souriante, rien ne laissait présager une telle issue. Laura était victime de manipulation et de harcèlement sur les réseaux sociaux, et elle s’est sentie trahie. "On n’aurait jamais pensé et pourtant ça se passe. Il suffit d’une manipulation, d’une bête manipulation, d’un petit problème secret", avance la maman. "Elle a suivi le chemin des autres sœurs, nous on ne pouvait pas déceler justement parce qu’il y avait déjà eu un mouvement avant, elle suivait les autres. Et les autres sains, il ne s’est jamais rien passé d’exceptionnel dans notre vie", ajoute le papa.


"Les enfants s'il vous plaît, parlez à vos parents, parlez à vos proches"

Dans une lettre qu’elle a laissée, Laura explique sa souffrance cachée. Face à cette tragédie, ses parents livrent à présent un nouveau combat. "Les enfants s'il vous plaît, parlez à vos parents, parlez à vos proches. Et les parents, ne jugez pas, ne dites pas que ce n’est rien" , demande la maman. "Aujourd’hui, on ne sait plus rien faire. La seule chose qu’on peut faire, et je crois que son départ doit servir à ça, il faut absolument qu’il y ait ce message qui passe", ajoute le papa.

Élève en première secondaire, Laura fréquentait le Collège Saint-Roch de Ferrière où un livre de condoléances a été ouvert. Malgré le choc, les examens resteront maintenus.

 Laura Anzalone avec sa maman Eva

 Laura anzalone

ado amitié facebook problème victime secret twitter réseaux sociaux Belgique suicide cyber harcèlement lutter trahison Durbuy

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau