le 1er janvier les mesures entrent en vigueur Smic, Impôts, taxes, prix du gaz…

Impots diesel timbre smic taxes tva carburants nouvelle loi mesures prix du gaz assurance mutuelle vendredi 1er janvier 2016 nouvel an 2016 prix

Vendredi 1er janvier 2016 ,16 choses qui changent 

 

> Une complémentaire santé pour tous les salariés

Toutes les entreprises vont devoir proposer à tous leurs salariés une complémentaire santé (assurance, mutuelle ou institution de prévoyance) qu'elles financeront à hauteur de 50%.

> Revalorisation des prestations d’assurance maladie

Les montants des indemnités journalières maternité et des prestations invalidité du régime général sont relevés de 1,5% et de 0,6% en cas de maladie.

> Création de la "protection universelle maladie"

La PUMA doit simplifier les démarches pour le remboursement des soins. Elle bénéficiera à tout individu résident en France de manière régulière. La réforme adoptée en octobre doit simplifier la vie des assurés en cas par exemple de divorce ou de déménagement en évitant les ruptures de droits. Désormais, le statut d’ayant droit disparaît pour toutes les personnes majeures : on ne dépend plus de quelqu’un pour être affilié à la Sécu. La réforme prévoit aussi une affiliation à titre personnel dès 18 ans, ou 16 ans avec accord parental, ainsi que la mise en place d’une carte Vitale dès 12 ans sur demande des parents. 

> Hausse du Smic

Le salaire minimum augmente très légèrement. Un salarié au Smic touchera 6 euros nets de plus par mois. Le salaire minimum s'élèvera à 9,67 de l'heure soit 1.466,62 euros bruts mensuels, et 1.143 euros nets. Un peu plus de 11% des salariés sont concernés par cette revalorisation.

> Mise en place de la prime d’activité

Cette nouvelle aide aux travailleurs à revenus modestes remplace deux dispositifs jugés trop complexes et peu efficaces, le RSA activité (complément à un petit salaire) et la Prime pour l'emploi (crédit d'impôt). Environ 5,6 millions d'actifs pourraient potentiellement en bénéficier. Pour le savoir et calculer le montant de la prime, un simulateur a été mis en place. Premier versement le 5 février.

> L’emploi à domicile favorisé

Le gouvernement a décidé de majorer la déduction forfaitaire appliquée pour les services à la personne. La réduction d’impôt passe à 2 euros pour toutes les activités à la personne à compter des périodes d’emploi débutant le 1er décembre 2015. Elle était de 1,50 euro pour la seule garde d’enfants de 6 à 13 ans, et de 0,75 pour toutes les autres activités.

> Les banques pourront ponctionner les comptes des déposants

A partir du 1er janvier, les comptes courants de plus de 100.000 euros de dépôts pourront être ponctionner lorsque la banque est en faillite. Jusqu'à 100.000 euros les dépôts sont garantis.

> Baisse de la TVA sur les protections hygiéniques féminines

La mobilisation a payé. La TVA sur les protections hygiéniques féminines va passer de 20% à 5,5%. Coût pour l'État: 55 millions d'euros annuels. Reste à voir si cette baisse sera répercutée sur les prix. Les associations féministes entendent rester vigilantes.

> Hausse des taxes sur les carburants

Les taxes sur le gazole augmentent au total de 3,5 centimes d'euro (taxe carbone et réduction de l'avantage fiscal), et de 2 centimes pour l'essence sans plomb 95. Une hausse qui pourrait être compensée par la chute des prix du pétrole.

> Les trajets à vélo pourront être indemnisés

L'employeur pourra prendre en charge de manière volontaire le coût des trajets domicile-travail en vélo des salariés via une indemnité fixée à 25 centimes d'euro le kilomètre.

> Airbnb et consorts mieux encadrés

À compter de juillet, les plateformes collaboratives, de type Airbnb (location d'appartements) ou Drivy (location de voitures), devront envoyer à leurs usagers un récapitulatif annuel des recettes générées. L'objectif: clarifier la frontière entre les "activités assimilables à celles d'un travailleur indépendant" et celles relevant "de l'économie du partage".

> Le prix réel de la chambre d’hôtel affiché dès la réservation

Pour les réservations d'hôtel en ligne, les professionnels du tourisme vont afficher des prix de nuitées plus lisibles, en y incluant les taxes et les prestations (petit-déjeuner, wifi).Cet affichage devra se faire dès le début de la réservation en ligne. L’arrêté paru en décembre au Journal officiel prévoit une période transitoire jusqu’au 1er juin pour permettre aux professionnels de mettre à jours les affichages.

> Le prêt à taux zéro élargi

Pour permettre à davantage de ménages d’accéder à la propriété, le gouvernement a décidé d’élargir et de simplifier le prêt à taux zéro. Financement jusqu'à 40% du logement, plafonds de revenus relevés, durée du prêt peut étendue jusqu'à 20 ou 25 ans, remboursement démarrant à partir de 5, 10 ou 15 ans, utilisable partout en France (neuf ou ancien à rénover). 

> Baisse du prix du gaz

Les tarifs réglementés du gaz, appliqués par Engie (ex-GDF Suez) à 6,4 millions de consommateurs en France, baisseront en moyenne de 2% hors taxes le 1er janvier. Dans le détail, ils diminueront de 2,1% pour les foyers se chauffant au gaz, de 0,7% de ceux qui utilisent le gaz pour la cuisson, et de 1,3% pour ceux qui ont un double usage cuisson et eau chaude.

> Le prix du timbre poursuit son augmentation  

Après une hausse historique de 7% en janvier 2015, le prix du timbre va de nouveau augmenter, de 3,6% en moyenne, passant de 76 à 80 centimes pour une lettre rouge et de 68 à 70 centimes pour une lettre verte.

> Installation des détecteurs de fumée

Jusqu'à présent, seul l'achat des détecteurs était obligatoire. A partir de demain, l'installation le sera également. Néanmoins, que les réfractaires se rassurent, pour l'instant aucun contrôle n'est envisagé et les compagnies d'assurance n'ont pas encore prévu d'avenant à leurs contrats.

assurance 2016 nouvelle loi impôts diesel timbre Smic taxes tva carburants mesures prix du gaz mutuelle Vendredi 1er janvier 2016 nouvel an prix

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau