Un policier a été tabassé par un jeune homme de 19 Ans

Policier a ete tabasse

Un policier en civil a été hospitalisé lundi, après avoir été passé un tabac gare de Lyon à Paris. Son agresseur, un étudiant de 19 ans, a rapidement été identifié, et devrait prochainement s'expliquer devant la justice.

 

La violence de l'agression est insoutenable. Un policier en civil a été passé à tabac gare de Lyon à Paris, lundi, par un "molosse de 110 kg", écrit Le Parisien, qui révèle l'information.

La victime, toujours hospitalisée à la Pitié Salpêtrière, n'a pas pu être entendue par les enquêteurs. Et pour cause: après s'être fait fracasser la tête contre une grille, le policier, âgé de 30 ans, est "tombé au sol comme un poids mort", le visage ensanglanté et la mâchoire triplement fracturée. Son interruption totale de travail (ITT) a été fixée à 45 jours.

Selon les premiers éléments de l'enquête, le policier se rendait au travail lorsqu'il aurait été témoin d'une bousculade, sur un escalator de cette gare, située dans le XIIe arrondissement de la capitale. Pour tenter de calmer un individu visiblement énervé, le policier, de petit gabarit, aurait sorti sa carte de police. C'est à ce moment-là que le ton serait monté.

"Sale flic"

Les deux hommes seraient sortis de la gare, du côté de la rue de Bercy. Des insultes auraient fusé, racontent plusieurs témoins, cités par le quotidien régionale: "sale flic", "enc… de flic, tu fais moins le malin là", etc. Après le tabassage en règle, l'homme a pris la fuite. Tous décrivent un agresseur de "corpulence athlétique, tête rasée".

Grâce à ces signalements et à l'exploitation des images de vidéosurveillance, l'homme, âgé de 19 ans, a été interpellé au lendemain de l'agression. Déjà connu des services de police pour des faits de rébellion, trafic de stupéfiant et vol de voiture, commis alors qu’il était mineur, l'agresseur a reconnu les faits lors de sa garde à vue, avant d'être déféré. Ce vendredi, l'étudiant en apprentissage, qui habite le IIIe arrondissement de Paris, a été libéré sous contrôle judiciaire, avant de comparaître prochainement pour "violences sur personne dépositaire de l’ordre public".

mâchoire fracturée visage ensanglanté fracasser la tête video insultes gendarme vidéosurveillance images flic policier paris Lyon info agresseur bagarre gare de Lyon

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire