Une adolescente séquestrée et contrainte de subir "200 passes" en cinq jours

Police 2

Une adolescente de 16 ans était séquestrée dans cet appartement et contrainte de se livrer à la prostitution.

Les policiers de la brigade anticriminalité de Villejuif sont intervenus dans la nuit de samedi à dimanche au dixième étage d'un bâtiment de la cité du Chaperon-Vert à Gentilly, dans le cadre d'une affaire détaillée par Le Parisien ce lundi. 

Cinq personnes, âgées de 17 à 22 ans, dont une jeune fille du même âge environ que la victime, ont été arrêtées et placées en garde à vue. 

Deux membres de cette bande attendaient les clients dans le hall et deux autres demeuraient dans l'appartement pour surveiller le sordide marché. Les policiers sont passés à l'action au moment où les deux guetteurs du hall s'étaient absentés pour aller se chercher à manger. Les agents les ont interpellés après avoir délivré leur prisonnière. 

Un SMS à sa mère 

C'est cette dernière qui a ouvert la porte aux policiers. Elle leur a confié avoir subi "200 passes" pendant les cinq jours qu'aura duré son séjour. Si ce nombre ne peut être confirmé à ce stade, les éléments découverts dans le logement laissent peu de doute quant au triste quotidien de la victime. Un sac rempli de préservatifs usagés gisait près d'un matelas délabré, tandis qu'un livre de comptes et une somme d'argent étaient également retrouvés. 

Les enquêteurs ont pu retracer ce drame grâce aux propos de l'adolescente. Elle a fugué du Loiret pour retrouver un "ami" qu'elle ne connaissait que par réseaux sociaux interposés. Bientôt, elle se prostitue du côté de Montreuil, en Seine-Saint-Denis, puis elle est emmenée dans la cité du Chaperon-Vert de Gentilly. Les clients, attirés par une annonce publiée sur un site de rencontres, ne cessent d'affluer. A tel point que la jeune fille ne pouvait même plus se reposer. "Ces cinq derniers jours, elle n'avait le droit de dormir que deux ou trois heures par nuit", a indiqué une source proche du dossier au Parisien

C'est l'un des clients qui a révélé à la victime à quelle adresse elle se trouvait. Celle-ci a alors envoyé un SMS à sa mère pour demander son secours. Cette dernière a alors contacté la police. 

jeune france

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire