Disparition de Amandine Estrabaud

Amandine estrabaudAmandine Estrabaud , disparue à Roquecourbe (81) Le 18 Juin 2013 .
Disparition d'Amandine Estrabaud : le combat de ses proches.
Cela fera deux ans jeudi 18 juin, qu'Amandine Estrabaud a disparu. Si l'enquête avance à pas de fourmis, ses proches tentent de tenir le coup, portés par un seul mot : l'espoir.
 

Lutter contre l’oubli. C’est l’objectif qui continue d’animer Bernard Bayle, Roland Sire et les autres membres de l’association Entraide et solidarité. 
Bien qu’arrivé à Roquecourbe il y a seulement trois ans, c’est à Bernard Bayle, retraité de l’éducation nationale qu’on a demandé de prendre les choses en main.
D’où l’idée de créer une association ainsi qu’un comité de soutien, présidé par l’oncle d’Amandine Estrabaud, Roland Sire.
Mais dans une affaire où les nouvelles sont rares et l’attente interminable; l’abnégation des proches est souvent mise à rude épreuve.
Monique Sire : « J’imagine que l’on me ramène Amandine. »
Deux ans. Deux ans déjà qu’Amandine Estrabaud a quitté son lieu de travail, le lycée Anne-Veaute à Castres, pour rejoindre Roquecourbe. Deux ans que l’on a perdu la trace de la jeune femme qui aurait 32 ans aujourd’hui. 

Ce 18 juin 2013, la vie de la maman d’Amandine, Monique Sire, 56 ans, a basculé dans un mauvais rêve. Pire «un cauchemar ». Monique Sire oscille entre l’abattement et l’espoir. On pense à ce refrain d’une chanson de Benjamin Biolay « l’espoir fait vivre, vivre d’espoir fait vivre...»

Dans une interview, la maman évoque sa fille, l’enquête et sa vie depuis cette date fatidique qui a bouleversé son quotidien.

La gendarmerie de Roquecourbe recherche toute personne pouvant apporter des renseignements sur une jeune femme, âgée de 30 ans, mesurant 1,65 m et pesant 45 kg, brune aux cheveux longs.
Elle était vêtue d'un chemisier brun, d'une veste marron clair, d'une jupe brune droite tombant au-dessus du genou, de collants de couleur chair et d'une paire de ballerines en cuir et en daim de couleur marron avec un nœud.
Elle était porteuse de deux sacs à main, un de couleur marron et un en patchwork. Elle a quitté le lycée Anne Veaute à CASTRES le mardi 18 juin 2013 à 13h00 et n'a plus été vue depuis.

Contacter la gendarmerie de Roquecourbe au 05 63 79 83 17.

recherche insolite police disparue gendarmerie disparition fugue alerte enlèvement disparition inquiétante Roquecourbe choc

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau