Un vigile sauve un bébé de deux mois de la mort subite

un vigile, sauve un bébé, mort subite, insolite, devenue toute rouge, Laurent Viateur, tétanisée, émotion, les yeux exorbités,

Sans lui, votre bébé serait mort…» Lui, c'est Laurent Viateur, 37 ans, agent de sécurité, un Bramais retraité de la Légion étrangère, aujourd'hui agent de sécurité à Géant. Le bébé, Roxanna, tout juste 2 mois. Il n'est même pas 18 heures, à Géant.
 

Véra et Ludovic Martinache font leurs courses avec Julio, leur petit garçon de 7 ans, et Roxanna. « Elle est devenue toute rouge, s'est tétanisée, les yeux exorbités », raconte le père qui a encore du mal à se remettre de ses émotions. Il prend le bébé à bout de bras, traverse le magasin en courant vers l'accueil. « Vite, vite, appelez les pompiers, ma fille va mourir ».

L'agent de sécurité s'approche, et avec un sang-froid incroyable examine l'enfant posée sur le comptoir de l'accueil et entame rapidement un bouche à bouche et nez, en même temps qu'un massage cardiaque externe à deux doigts sur le nourrisson. « Elle ne respirait pas. Malgré les insufflations, rien… L'air ne passait pas ».

Il regarde si le bébé n'a pas avalé sa langue. La mâchoire est serrée. Le sauveteur garde tout son calme et parvient même à rassurer Julio, le « grand» frère qui s'inquiète et n'arrête pas de s'enquérir : « Qu'est ce qu'elle a ma petite sœur ? ». « Elle va bien ». À force, à force, il lui semble qu'un filet d'air parvient à passer. Il persiste, veut y croire quand tout d'un coup, ça y est. Il sent que c'est bon, approche sa joue, le bébé respire.

Les sapeurs-pompiers arrivent, enfin. Roxanna est vite mise sous oxygène et c'est là, dans le camion des secouristes, qu'elle se mettra à crier. « Ils sont arrivés très vite mais le temps nous a semblé interminable », confie le papa. « À moi, aussi », abonde Laurent Viateur. Hier, les parents ont souhaité rencontrer celui qui a sauvé la vie de leur bébé. « Aux urgences, on nous a dit que sans lui, Roxanna ne serait plus là. On l'a vue morte, elle était raide, ne bougeait plus », rapportent les parents encore sous le coup de l'émotion. Ému, Jérôme Boche, le directeur de l'hypermarché Géant, l'est aussi.

Il a appris ce qui s'était passé, hier matin, à la première heure et a évidement souhaité voir l'agent de sécurité aussitôt qu'il est arrivé. La petite famille était là, aussi, au grand complet. Ils ont voulu acheter une bouteille de champagne et l'ont remise au sauveur de leur fille en lui disant : « Nous ne vous remercierons jamais assez pour tout ce que vous avez fait ». « Il fallait un sacré courage pour tenter les gestes de premiers secours sur un tout petit bébé », félicite le responsable de la grande surface. « On parle de nourrisson, mais quand on le voit, ça fait quelque chose ». Une belle histoire à l'heureuse issue.

Le bébé, qui dormait tranquillement, s'est arrêté de respirer. « La mort subite du nourrisson », diront les médecins. Roxanna doit la vie à Laurent Viateur, l'agent de sécurité de Géant Casino où ses parents faisaient les courses. -------------------------------------------------------------------------------- « Un ange lui a sauvé la vie » Véra et Ludovic Martinache demeurent au Ségala. Il travaille chez Terréal. « Je suis sans emploi », dit-elle avant de se reprendre, un grand sourire qui illumine ses yeux posés sur son bébé : « Mère au foyer ». Le couple a emmené Roxanna aux urgences après son arrêt respiratoire. Le bébé a été revu, hier par les médecins qui ont diagnostiqué les symptômes de la mort subite du nourrisson. Aujourd'hui, elle va passer des radios.

Le bébé se porte comme un charme. Dès mardi soir, elle gazouillait. Les parents, eux, n'ont pas fermé l'œil de la nuit. -------------------------------------------------------------------------------- Le chiffre : 2 mois> C'est l'âge. de Roxanna, le bébé à qui Laurent Viateur a sauvé la vie avec un courage extraordinaire. « Quand elle sera grande, je lui montrerai les photos et je lui dirai, un ange t'a sauvé la vie » Véra Martinache, maman de Roxanna -------------------------------------------------------------------------------- «Une telle action, ça marque dans la vie d'un homme» « Une telle action, ça marque dans la vie d'un homme. Ça fait chaud au cœur un tel épilogue », se félicite Jérôme Boche, le directeur. « C'est un agent de sécurité que j'ai recruté il y a trois mois », explique-t-il, à propos de Laurent Viateur.

Et de préciser les missions de ces vigiles. « On croit qu'ils ne sont là que pour vous demander de montrer votre sac quand le portique sonne. Pas du tout, ils sont là pour protéger les biens et les personnes ». Laurent Viateur, s'il est un secouriste confirmé pour avoir suivi de nombreuses formations quand il était militaire au 4e régiment étranger, précise qu'elles sont indispensables et absolument nécessaires pour postuler à un emploi d'agent de sécurité. « Ce qui est louable dans cette histoire, c'est que dans ce cas précis, face à un nourrisson, on peut hésiter entre deux attitudes : soit j'attends les sapeurs-pompiers, soit j'y vais.

Notre agent a osé prendre le risque de prodiguer les gestes de premiers secours à un bébé. D'autres n'auraient pas eu ce courage. Lui n'a pas hésité une seconde », commente le directeur de la grande surface. Et il a été le seul. « Les parents étaient comme paralysés, il y avait un attroupement, je ne me suis pas occupé de ce qui se passait autour de moi. Ça m'a paru hyper long quand même, je m'inquiétais de plus en plus ». Tout est bien qui finit bien et hier le sourire était sur toutes les lèvres et les félicitations très, très chaleureuses envers ce sauveteur dont la modestie na d'égale que l'efficacité.
 

les yeux exorbités émotion tétanisée Laurent Viateur devenue toute rouge insolite mort subite sauve un bébé un vigile

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire