Don Decker : l'homme qui fait pleuvoir

Don Decker, étrange, paranormal, phénomème, témoins oculaires, prison, décès, funérailles, grand-père, viol, eau, sortir des murs,

Le 16 février 1983, à Stroudsburg en Pennsylvanie, a lieu l'enterrement de James kidsbar, mort à 63 ans d'une cirrhose du foie.
 

Son petit fil Don Decker âgé de 21 ans est présent, condamné à quelques mois de prison ferme pour recel d'objet volets, il a réussi à avoir une permission exceptionnelle pour assister à l'enterrement de son grand-père. Son séjour en prison est le résultat d'une adolescence troublée, car Don garde au fond de lui un lourd secret, un secret que tous les membres de sa famille ignorent. Son grand-père aurait abusé de lui alors qu'il n'avait que sept ans. Pour Don la mort de cet homme représente le départ du mal, il espère alors que le bien sera avec lui et ressent un étrange sentiment qui le trouble durant la cérémonie. Mais Don est très loin d'imaginer ce qu'il va lui arriver.

Après l'enterrement Don reste froid et distant avec ses parents qui pleurent la mort de son grand-père et décide de passer la nuit chez un couple d'amis. C'est là qu'un sentiment troublant envahit une nouvelle fois Don, il sent soudainement l'air autour de lui ce glacer, au même moment de l'eau commence à couler le long des murs du salon de ses amis. Don semble alors se trouver dans un état second. Le couple d'amis qui voient leur salon sous la pluie appelle alors d'urgence leur propriétaire Ron H. Van Why. En arrivant Ron, n'en croit pas ses yeux, l'eau coule de partout le long des murs. Ils pensent alors à la tuyauterie, mais il n'y a pas de conduits dans cette pièce.

Ils ont beau cherché, ils ne trouvent pas d'où cette eau peut bien venir. Après quelques instants d'observation, Ron s'aperçoit que l'eau vient de partout, du toit, des murs, mais aussi du plancher du salon. Ne trouvant aucune explication et aucune solution ils appellent alors la police. Quand les deux policiers arrivent dans le salon l'eau ruissèle de partout, soudainement une goutte d'eau se forme devant les policiers et traverse horizontalement la pièce sous l'œil des policiers sidérés.

Les policiers constatent alors que ce phénomène ne se produit que dans le salon, toutes les autres pièces de la maison sont intactes et sèches. Les policiers n'en croient pas leurs yeux. Pour le sergent John Baujan présent sur les lieux, il n'y avait aucune explication rationnelle à ce phénomène. La police partie, Don et ses amis partent dans un restaurant en ville, laissant le propriétaire et sa femme dans la maison. Don et ses amis partis, Ron le propriétaire constate que l'eau arrête de couler dans le salon. Et ce qui va ensuite arriver au restaurant ou Don et ses amis sont partis manger va leur donner la frayeur de leur vie.

Pendant que le couple d'amis et Don sont à la table du restaurant et racontent leurs malheurs à la patronne, Pamela Scrofano, l'eau commence à s'écouler des murs de son restaurant pendant que don parait comme en transe. La restauratrice qui pense que Don est possédé, va chercher un crucifix et le pose son torse et constate que la peau de Don brule là où elle a posé le crucifix, la croix le brule et devient noire. Pour Pamela Scrofano il n'y a aucun doute, Don Decker est possédé et l'eau est l'œuvre du diable, elle demande alors à ses amis de l'emmener à l'église au plus vite pour qu'un prêtre le voit.

Don et ses amis rentrent chez eux, l'épouse de son ami accuse Don d'être la cause de tous, elle crie et là l'incroyable se produit. Les casseroles de la cuisine se mettent à bouger et Don est soulevé par le sol, lévite dans les aires et est soudainement projeté au sol sous les yeux médusés de ses amis. Durant les trois prochains jours des phénomènes étranges continues à se produire. Trois policiers décident contre l'avis de leur supérieur de continuer l'enquête, ils attachent les mains de Don Decker et lui mettent un sac en papier sur la tête et lui mettent un crucifix en or dans les mains. Sans aucune explication le crucifix se met à bruler instantanément. Soudain Don est alors soulevé et projeter au sol par une force qui semblerait venus d'ailleurs, quand les policier viennent prêt de Don qui a toujours les mains ligoter, trois énormes griffures sanguinolentes sont visibles sur son cou.

Pour le lieutenant John Rundle, il n'y a aucune réponse à ce qu'il a vu ce jour-là. Pour les trois policiers il n'existe aucune explication à ce qu'ils ont vu. Le soir même les amis de Don Decker font appel à une femme révérend, pour pratiquer d'urgence un exorcisme sur le pauvre Don. L'exorcisme semble marcher, mais quelques jours plus tard Don Decker doit regagner la prison Monroe pour purger la fin de sa peine. Don pense alors que tous est fini. Mais l'eau se met soudainement à jaillir le long des murs de sa cellule, sous haute surveillance. Seulement maintenant Don ressent un étrange sentiment, il pense avoir le pouvoir de contrôler la pluie et en fait par au gardien de prison.

Le gardien de prison prend Don de haut et lui dit que puisqu'il contrôle la pluie il n'a qu'à faire couler de l'eau dans le bureau du directeur. Le lieutenant David Keenhold, directeur de la prison de Monroe est à son bureau en train de remplir un rapport quand il constate que sa chemise est complètement trempée. Le gardien et le directeur ne trouvent aucune explication à cette histoire et sont paniqués. Aussi incroyable qu'il y paraisse, David Keenhold appelle alors le révérend W.Blackburn pour qu'il vienne à son aide. Le révérend W.Blackburn va alors se rendre à la prison de Monroe pour voir Don Decker, le faiseur de pluie. Le révérend qui ne croit pas un mot de toute cette histoire accuse alors Don de mensonge quand celui-ci lui déclare être capable de provoquer la pluie.

Don change alors de physionomie, une puanteur envahit la pièce ou le révérend et Don se trouve, une odeur qualifiée par le révérend W.Blackburn comme démoniaque. Don Decker lève alors sa main, frotte ses doigts et une eau venue de nulle par coule dans la pièce. Le révérend qui pense être en présence du diable, se met alors a prié pour Don. Pendant que le révérend W.Blackburn lit des passages de la bible, l'eau s'écoule, mais étrangement les pages de sa bible restent sèches. Pour le révérend W.Blackburn il n'y a aucun doute sur le fait que Don Decker était possédé.

Ces faits extraordinaires ne sont ensuite plus jamais reproduits, mais Don Decker vit toujours dans la hantise que cela se reproduise un jour. Pour Don Decker, sa possession est la faute de son grand-père qui était pour lui posséder par le mal. 10 personnes sont prêtes à témoigner des faits étranges dont elles ont été témoins, des policiers, des gardiens de prisons, etc. Aujourd'hui encore personne ne peut expliquer ce qui est arrivé à Don Decker, le faiseur de pluie de Pennsylvanie.

etrange paranormal prison décès viol Don Decker phénomème témoins oculaires funérailles grand-père eau sortir des murs

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau