Les malédictions d’Ochate en Espagne ( Trevino )

malédictions, Ochate, Espagne, Trevino, étrange, paranormal, XIXe siècle, rituels païens, violent, sacrifices, rites sataniques, maudit, épidémie,

Dans la province basque espagnole, Ochate est un lieu à part. En apparence, ce petit village du comté de Trevino, à quelques kilomètres au Sud de Victoria-Gasteiz est tout à fait paisible...mais son histoire l'est moins et resurgit parfois étrangement.
 

Au cours du XIXe siècle, Ochate est devenu le village le plus prospère de sa région, mais ses origines remontent à l'an 1134.... Peu de documents authentiques sont encore lisibles; certains érudits ont, semble-t-il, pu établir que le village avait été le théâtre de rituels païens violents, de sacrifices, voire de rites sataniques.

D'après la légende, ce village serait donc maudit : de nombreux événements tragiques et paranormaux ont eu lieu au cours des derniers siècles et perdureraient apparemment encore à ce jour. Trois épidémies meurtrières en dix ans ! Entre 1860 et 1870,

Ochate plus riche donc plus peuplé ressemblait à une petite ville. Mais sa prospérité ne suffit pas à le protéger contre le mauvais sort et fut en proie à plusieurs épidémies qui ravagea son peuple à trois reprises : la 1ere en 1860 (épidémie de variole, qui n'épargnera qu'une douzaine d'habitants); la 2ème en 1864 (épidémie de typhus, malgré la reconstruction récente du village, il fut alors ravagé une fois de plus), la dernière en 1870 (épidémie de choléra, qui nécessita la création d'un nouveau cimetière, car celui du village ne pouvait contenir d'avantage de corps ).

Ces terribles épidémies font partie de la cohorte d'événements tragiques et liés à l'histoire du village. Fait étrange, aucune des municipalités de la région proches du village n'a été touchée par les multiples tragédies... Un village maudit Aujourd'hui, les amateurs de sensations fortes peuvent visiter Ochate où seule la tour de l'église Saint Michel traverse la ligne d'horizon, comme un rappel effrayant du passé de village.

Car cette église médiévale en roche grise semble garder de terribles secrets,comme celui de la disparition d'Antonio villages, pasteur qui avait contribué à repeupler le village,et dont les récits de sa disparition alimentent le folklore basque. À proximité l'église Saint-Michel, se trouve un énigmatique lieu de sépulture, creusé dans la roche : à l’intérieur, aucun corps n’a été retrouvé mais étrangement l’ensemble des tombes et des sarcophages semble avoir été destiné à des enfants ou des personnes de petites tailles...

D'étranges phénomènes ! Des voix ont été entendues par de nombreuses personnes : celle d'une femme qui crie « Ouvrez la porte ! , d'autres voix étranges rocailleuses hurlent certaines nuits « partez d’ici », sur la petite place, le fantôme d'une fillette crie « Pandora » D'autres fantômes ont été aperçus par des témoins : une dame noire errant dans les ruines et traversant les murs. On a d'ailleurs pu retrouver, en traquant ce fantôme, un médaillon aussi ancien qu'étrange !

Le fantôme d'Alberto Fernandez, chercheur qui se suicida sur place dans sa voiture en 1987, erre dans les rues étroites du village... D'après les découvertes récentes de biologistes, ce village détient le record de variétés et de nombres de plantes toxiques à travers l'Europe : Mais nul doute que ces découvertes scientifiques - qui peuvent expliquer certaines hallucinations - ne suffisent guère à comprendre les malédictions qui ont frappé, frappent, et frapperont Ochate...
 

etrange paranormal malédictions espagne Ochate Trevino XIXe siècle rituels païens violent sacrifices rites sataniques maudit épidémie

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Delta electric international grossiste fourniseur distributeur