Recherche d’hommes ou de femmes, célèbres ou anonymes, pour venir partager leur parcours de vie hors du commun

le 22/06/2016 à 16:22 Citer ce message

Bonjour,
Pour une nouvelle émission de témoignage sur France 2, je suis à la recherche d’hommes ou de femmes, célèbres ou anonymes, pour venir partager leur parcours de vie hors du commun.
Vous avez envie de venir partager votre combat ? Votre histoire ? Votre changement de vie ? Les épreuves que vous avez su relever ? N’hésitez pas à me contacter directement via FB ou sur mon adresse mail : clara.pellerey@reservoir-prod.fr

le 29/06/2016 à 05:42 Citer ce message

bonjour je suis francoise demarelatrous je suis chroniqueuse tv radio productrice emissions tv connue notament sur des emissions de cauet ou j ai jouez la voyante ventriloque dejantee mais aussi humoriste avec mon mari je suis hors norme et atypique je suis aussi fille d un artiste peintre connue decede spoliez par sont cousin germain et pour me proouvez que je suis pas comme ce qui reste de ma famille me dit j ai donc décidez de faire tous pour etre connue et reconnue a juste titre mon combat est fait de beaucoup de courage pour en savoir plus contactez moi vite je suis tres intéressez par ce sujet et vous ouvre grand ma porte et mon cœur francoise demarelatrous

le 29/06/2016 à 05:53 Citer ce message

bonjour je suis francoise demarelatrous je suis chroniqueuse tv radio productrice emissions tv connue notament sur des emissions de cauet ou j ai jouez la voyante ventriloque dejantee mais aussi humoriste avec mon mari je suis hors norme et atypique je suis aussi fille d un artiste peintre connue decede spoliez par sont cousin germain et pour me proouvez que je suis pas comme ce qui reste de ma famille me dit j ai donc décidez de faire tous pour etre connue et reconnue a juste titre mon combat est fait de beaucoup de courage pour en savoir plus contactez moi vite je suis tres intéressez par ce sujet et vous ouvre grand ma porte et mon cœur francoise demarelatrous 0635797426 OU 0236706240
Mangin
Mangin

le 26/04/2018 à 13:19 Citer ce message

Bonjour je voudrais pouvoir raconter l.histoire de mon.petit garçon de 5 ans.qui A prie feu .
Pendant plus.de.10.ans.nous menons.un combat judiciaire .
Mon.fils et maintenant jsp ..
Je.pense que cette histoire beaucoup de personne devrais être au courant ..
Cordialement.md.mangin.
Eric Chevallier
Eric Chevallier

le 10/05/2018 à 08:04 Citer ce message

Bonjour,
Expatrié depuis 7 ans au Japon dans la ville de Sakai au sud d'Osaka, j'ai été apprenti forgeron pendant 5 ans pour etre maintenant reponsable du developpement touristique de cette ville de plus de 800 000 habitants. J'ai connu les difficultées de l'apprentissage traditionnel japonais, chemin qui m'a mené à devenir aujourd'hui reponsable du developpement touristique de cette ville de plus de 800 000 habitants.
Sakai est une ville d'histoire et d'artisanat, avec notamment les plus grandes tombes d'empereurs du monde (les kofuns), les forges de couteaux fabricants plus de 90% des couteaux professionnels japonais, les plus vieux ateliers d'encens du Japon, les plus grandes industries metallurgiques et fabricants de sauce soja et vinaigre du Japon et beaucou d'autres encore...
C'est aussi la ville de "l'incident de Sakai" qui opposa des marins francais et des samurai japonais il y a tout juste 180 ans, en 1868 qui s'est soldé par la mort de 11 francais et de l'execution par seppuku (Harakiri) de 11 guerriers japonais fautifs. Incident qui marqua le début des relations culturelles profondes entre nos deux pays.
Si mon profil vous parait interessant je serai ravi de témoigner.

le 19/05/2018 à 21:23 Citer ce message

La vie est faite de hasard, de bonheur, d’épreuves et de rencontres. De celles qui marquent à jamais, qui font changer le cours de ce long fleuve parfois calme et parfois si houleux qu’est la vie. Il faut savoir en percevoir toute la richesse et sentir qu’elles sont de véritables cadeaux, offerts au détour d’une rue, dans son pays ou ailleurs, en plein jour ou au cœur de la nuit. Peu importe en réalité car seul compte ce que l’on en fait.



Elisabeth Ndala a vécu cela, ce genre de rencontre cruciale qui a bouleversé sa vie : en 2002, sur l’île de Gorée au Sénégal, elle croise le regard et le talent de l’artiste Amdy By Fall et après deux heures de conversation, elle a la conviction que c’est auprès des artistes que sa vie va se dérouler dorénavant.

Gestionnaire dans le nucléaire, elle continue sa route, mais dans sa tête et surtout son cœur, une petite graine s’est plantée. Elle mettra 10 ans à grandir.



En 2010, elle choisit de réinventer sa vie car elle sait que son avenir est ailleurs. Ces sensations et émotions ressenties à Gorée ne se sont pas évanouies bien au contraire.



Plus vivaces que jamais, elles la poussent à suivre un 3ème cycle, en conduite de projets culturels pour se familiariser avec le monde de l’art. Mais elle sait qu’il lui reste tout à apprendre. Pour cette jeune femme aux yeux d’ébènes et au port altier, ce challenge lui donne des ailes car elle n’a qu’un désir, suivre cette voie, « cette envie qui vient de l’intérieur » comme elle le dit.



Décidément, elle n’aime pas la facilité et ce nouveau métier n’est pas un caprice et elle le prouve en ouvrant en 2012 sa première galerie à Bagnolet ! Volontaire, passionnée, ouverte sur le monde et les autres, elle veut prouver que l’art a sa place dans ce contexte urbain trop souvent dénigré. Pari réussi !

Sa première exposition, « Des Femmes », donne tout de suite le ton de l’état d’esprit de la galeriste : en choisissant deux artistes de sexe opposé pour se questionner sur le regard de la femme, Elisabeth Ndala adopte une facture audacieuse. Et puis les expositions s’enchaînent aux thèmes plus différents les uns des autres – de « Art Business », à « Influences Africaines » - avant de s’installer à Paris. Là, la galeriste maintenant aguerrie, affirme sa patte avec ses expositions « En corps », « Street Girl etc. », ou encore « Eros ».
Elisabeth Ndala


Aujourd’hui à la tête du projet artistique #TOTALLYMEGALO, Elisabeth Ndala veut réinventer la relation galeriste-muse-artiste en bousculant les codes. Elle qui souhaitait devenir une « galeriste du XXIIe siècle » a probablement atteint son but avec cette exposition inédite et intrépide. Avec encore une longue route devant elle, Elisabeth Ndala n’a pas fini de vous surprendre…

Répondre à ce message